Tour de France‎ > ‎Classements 2014‎ > ‎

Champion


A l'exception de SAGAN, Sprinteur & Puncheur, on a une distribution très équitable des chances de victoire entre les coureurs. Entre 6 et 8 étapes sont favorables aux 10 coureurs du TOP10 final.

SAGAN a quant à lui, 14 étapes accessibles, un record depuis 2012.

VALVERDE, avec son profil de Puncheur & Grimpeur bénéficie encore une fois de nombreuses opportunités de marquer des points, 12. Une nouvelle fois, il a couru contre nature et obtenu un résultat décevant, une 20ème place.

Cette année, 2 français dans le TOP10 avec PINOT, 2 fois 2ème, et GALLOPIN, vainqueur d'étape, 8ème et 10ème. A souligner également la 11ème place de PERAUD.

GREIPEL est en retrait par rapport aux 2 années précédentes. Il a été un ton en dessous sur les arrivées massives mais peut se satisfaire du gain d'1 étape.

T. MARTIN fait une entrée remarquable à la 7ème place grâce à son étape remportée à Mulhouse, contre toute attente, en plus du gain du Contre La Montre, pour lequel il était l'un des favoris, Champion du Monde en titre de la discipline.

Le TOP5 de ce classement se détache avec en son sein, un solide leader, NIBALI avec 71 points d'avance, un mano à mano très serré pour le gain de la 2ème place pour les 3 suivants (27 points les séparent) et un 5ème en léger retrait (52 points de retard mais 43 d'avance sur le 6ème).

SAGAN a loupé le coche ! Ce parcours était pour lui une aubaine avec de nombreuses occasions de marquer...

A chaque fois, il lui a manqué un petit quelque chose. 4 fois second, il est toujours tombé sur plus fort que lui, notamment face aux sprinteurs KITTEL et KRISTOFF qui ont récolté 6 des 8 étapes de plaine.

Contrairement aux années précédentes, son niveau d'efficacité est relativement faible à seulement 29%... Il a moins pesé sur la course que les années précédentes. Notamment, il n'a remporté aucune étape.

In intremis, pour seulement 3 points, il parvient malgré tout à conserver une place sur le podium devant KITTEL. Il fait la différence sur son adversaire sur 3 Etapes Accidentées avec 2 2ème place et 1 4ème place qui lui rapportent 74 points et lui permettent ainsi de compenser le déficit accumulé sur les Etapes de Plaine. Il réalise tout de même 11 TOP10 sur 14 étapes.

KRISTOFF obtient une très belle seconde place grâce à 2 victoires et à une bonne régularité avec 6 podiums sur 8 possible.

NIBALI est le Champion 2014. C'est une victoire amplement méritée ! Placé sur tous les terrains, il a en plus dominé haut la main les Etapes de Montagne avec 3 succès. Il a été chercher un 4ème bouquet dès la 2ème étape en plaçant une formidable attaque là où on ne l'attendait pas forcément. Il a également été le favori le plus performant sur les pavés, étape couronnée d'une magnifique 4ème place.

Il avait 6 opportunités franches, il a réussi à décrocher 8 podiums ! Il a fait plus que de répondre présent, il a animé la course et dominé son sujet. C'est un vainqueur offensif comme on en voit peu désormais. Il a attaqué avec le Maillot Jaune. Chapeau !
KRISTOFF est revenu à égalité de points avec SAGAN lors de la 19ème étape en prenant la 3ème place, sans que SAGAN ne parvienne à marquer. 2 jours plus tard, sur les Champs Elysées, KRISTOFF prend définitivement l'ascendant sur SAGAN en décrochant la 2ème place du sprint derrière le phénomène KITTEL.
Au niveau des équipes, le championnat a été très serré. Le podium se tient en 35 points seulement.

La victoire finale d'ASTANA PRO TEAM ne tient qu'à la performance de son leader, NIBALI, qui a marqué 89% des points de l'équipe.

Ce n'est pas le cas de TEAM GIANT SHIMANO qui a atteint ce niveau grâce à sa performance collective. Les victoires ont été assurées par KITTEL sur les sprints massifs. Les nombreuses places d'honneur qui ont permis de décrocher la 2ème place sont le fruit des autres leaders de l'équipe, DEGENKOLB et DUMOULIN.

OMEGA PHARMA QUICK STEP n'a pas pu confirmer son titre d'équipe Championne obtenu en 2013. Malgré tout, on peut considérer son podium comme une bonne performance. En effet, l'équipe a perdu son leader, CAVENDISH, sur chute dès la première étape. La course à la victoire était bien mal engagée dès le départ. Pourtant l'équipe a su rebondir en plaçant RENSHAW, habituel poisson pilote, en position de sprinteur. Il a obtenu 6 TOP 10 dont 1 podium. T. MARTIN a confirmé son statut de favori sur le CLM et est allé chercher une 2ème victoire d'étape lors d'une échappée au long court, contre toute attente. Enfin, TRENTIN a sorti le grand jeu en réalisant 2 podiums sur les Etapes Accidentées, dont 1 victoire.

AG2R LA MONDIALE décroche la 5ème place. La performance est de belle facture avec pas moins de 21 TOP10. Elle peut se satisfaire d'une très belle victoire en Baroudeur de KADRI au nez et à la barbe de CONTADOR et NIBALI et de l'excellente performance de ses leaders, PINOT et PERAUD, tout proche de NIBALI dans la montagne ou même de DUMOULIN qui est parvenu à faire un podium derrière GREIPEL et KRISTOFF.

TEAM KATUSHA, l'équipe du Vice Champion, n'est que 6ème. CANNONDALE, l'équipe de SAGAN, n'est que 7ème. Cette année, les équipes qui ont réussi à s'appuyer sur la performance collective ont tenu le haut du pavé. Ca a également été le cas avec TINKOFF SAXO et les victoires de ROGERS et MAJKA, les places d'honneur de BENNATI, sachant que son leader CONTADOR a dû abandonné sur chute lors de la 10ème étape.

TEAM SKY termine le Tour de France à une anodine 16ème place. C'est le risque de tout miser sur un seul leader. FROOME a abandonné dès la 5ème étape. L'équipe n'a pas su ou pu rebondir. PORTE n'a pas réussi à prendre le "costume" de leader. Avec uniquement des équipiers enrôlés à la défense du Maillot Jaune, l'équipe s'est montré incapable de peser sur les arrivées ou de prendre les bonnes échappées. Seul KIRYIENKA est parvenu un décroché une 3ème place.

COFIDIS termine une nouvelle fois dans les profondeurs du classement.
Comments