Grand Colombier

Montée du Grand Colombier par Culoz


La montée est longue de 17.5 km avec un dénivelé positif de 1 250 m et une pente moyenne de 7.5% si on fait abstraction d'environ 1.0 km de descente. La ligne verte est positionnée à 10.5%. 3.0 km ont une pente supérieure. Ce sont les km pour lesquels la barre rouge dépasse la ligne verte.

La première moitié de l'ascension est clairement la plus difficile. Il ne faudra malgré tout pas s'enflammer car la 2ème partie sera rendue difficile par la fatigue de l'organisme qui aura dû s'employer à escalader la première moitié. Les routes, les lacets, le panorama est somptueux lors de ce premier acte. Mais la beauté du paysage ne suffira pas à faire oublier la difficulté de la montée. En effet, la faible pente moyenne de l'ascension ne permet pas d'imaginer une seconde l'extrême violence de la pente entre les km 5 et 7. Le rythme cardiaque s'accélère, le souffle est court, la cadence de pédalage diminue, la tension musculaire est au maximum, les relances en danseuse sont fréquentes. Le mental doit prendre le dessus. Après ce passage terrible, l'ascension sera malgré tout beaucoup plus clémente, abstraction faite d'une dernière portion sévère du km 10 au km 12.

Pour un poids total de 80 kg, une puissance à 85% de FC Max de 250 watts, le développement minimum sera de 34 x 27 pour passer les pentes à 10.5% à 65 tpm.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour personnaliser le calcul de votre développement le plus petit :
Comments